La posture du crocodile (Makarasana)

makarasana

La posture du crocodile (Makarasana) est une posture de yoga simple et reposante qu’on peut pratiquer en fin de cours en alternative à la fameuse posture de Savasana ou bien quand on se sent fatigué et qu’on a envie de prendre un moment pour soi.

Parfois, les postures les plus simples sont celles qui nous font le plus de bien car elles permettent de mettre le corps au repos et de se concentrer sur soi et ses sensations pour vivre un profond instant de détente.

Quels sont les bienfaits de la posture du crocodile ?

Pratiquez la posture du crocodile (Makarasana) régulièrement peut éventuellement vous aider à :

  • Soulager les tensions dans le dos
    On passe la plupart de nos journées debout ou assis, sans vraiment faire attention à la position dans laquelle on se tient, ce qui peut potentiellement mettre un surplus de pression sur la colonne vertébrale et les vertèbres.


    L’avantage d’être allongé sur le ventre avec la tête légèrement surélevé est que cela permet d’avoir très peu de pression exercée sur la colonne vertébrale, d’ouvrir légèrement la poitrine et donc de permettre à la colonne vertébrale de retrouver toute sa longueur et ainsi soulager les tensions.

  • Favoriser un état de relaxation physique et mental
    On vit à une époque où on dit que le stress est un des fléaux du 21ème siècle ce qui a pour conséquence de souvent sur-solliciter le système nerveux sympathique et donc d’entraîner des tensions musculaires et un état d’alerte permanent.

    Dans cette posture, c’est tout l’inverse.
    En effet, lorsqu’on est allongé sans rien faire, cela permet d’inhiber le système nerveux sympathique pour laisser plus de place au système nerveux parasympathique et permettre la détente, la relaxation et le calme tant au niveau physique que mental. De plus, dans cette posture on cherche à tourner son attention vers son être intérieur afin d’être à l’écoute de soi et calmer son esprit des turbulences du quotidien.

Comment faire la posture du crocodile ?

  1. Allongez-vous sur le ventre, les bras en U placés de chaque côté de votre tête avec les coudes dans l’alignement des épaules et le reste du corps bien aligné.

  2. Faites glisser vos deux mains paumes contre le sol pour qu’elles se touchent, placez une main au-dessus de l’autre et posez avec douceur votre front sur la main du dessus.

Dans cette position, respirez profondément et ressentez vos différents points de contact avec le sol s’ancrer de plus en plus lourdement au fil de vos respirations.

Les variations de Makarasana :

Bien que la posture du crocodile (Makarasana) soit accessible au plus grand nombre, il se peut que vous n’arrivez pas à trouver du confort dans cette position.

Si vous trouvez qu’avoir les mains l’une sur l’autre et l’intérieur des bras sur le sol ouvre trop la poitrine, vous pouvez croiser vos avant-bras l’un sur l’autre et déposer votre tête dessus (comme sur l’illustration).

Si vous trouvez le contact avec le sol trop dur, vous pouvez vous allonger sur un bolster placé à la verticale pour avoir tout le buste en appui sur une surface plus moelleuse.

Envie d’accentuer la difficulté ?

L’idée de cette posture est plus de rechercher la détente que l’effort physique.

Toutefois, si vous voulez allez plus loin vous pouvez vous allonger sur le ventre, croiser vos bras devant pour former un X, tendre vos bras jusqu’au bout des doigts dans des directions opposées et venir doucement appuyer votre buste sur vos bras.
Cela permet d’étirer les épaules.

Les contre-indications :

Attention, il n’est pas conseillé de pratiquer cette posture juste après manger ou si vous avez de graves problèmes de dos ou des douleurs aux cervicales.